Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Quand la plante se livre… voyages en botanique

   
Auteur : Jean-Philippe Megnin, Max André & Maryvonne Marmet
Editeur : Ville de Dole
Date de dépôt : 2005

Le massif montagneux du Jura, réparti sur quatre départements, a toujours été un terrain d'herborisation privilégié et a ainsi généré de nombreux documents considérés aujourd'hui comme un incroyable patrimoine (herbiers, traités, gravures...).
Ces manuscrits et éditions sont conservés dans les bibliothèques régionales. La ville de Dole (Jura), détentrice du label « Ville d'art et d'histoire », a souhaité mettre en avant ces collections.
C’est pourquoi en juin 2005, « le mois des jardins », dans le cadre de la manifestation nationale « Rendez-vous aux jardins » et de la série d’événements intitulée « Voyages en botanique » en Franche-Comté, la ville de Dole a organisé, au sein de son remarquable Hôtel-Dieu (ancien hôpital de Dole du XVIIe siècle réaménagé en médiathèque), des expositions sur le thème « Quand la plante se livre... ».
Il s’agissait de quatre petites expositions : « Illustres plantes, plantes illustrées » présentée dans la salle du Trésor, « Le jardin des Hespérides » dans la salle d’actualités, « Les jardins de Dole » dans la salle de Persan et enfin « Secrets de plantes » dans la salle de l’Atelier du Patrimoine.
Ce catalogue, agrémenté par des documents d'archives et des planches botaniques, retrace l'ambiance de cette exposition, le décor des salles de ce bâtiment classé monument historique en moins. Néanmoins, il permet de découvrir un fonds d'archives et la richesse botanique jurassienne des bibliothèques, mais aussi du terrain (vergers, jardins...) en phase avec les connaissances nationales étayées par les écrits de Jean de la Quintinie (1626-1688) ou d’Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782), pour n'en citer que deux.
La première partie de ce catalogue met en avant les herbiers et la connaissance botanique jurassienne et notamment à travers les collections anciennes de la médiathèque de Dole où sont conservés des volumes de Leonhart Fuchs (1501-1566), Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), Eugène Michalet (1829-1862)... Les volumes de pomologie de la bibliothèque d'Horticulture de Dole ne sont pas non plus oubliés comme « Pomologie de la France ou histoire et description de tous les fruits cultivés en France » de J. Nigon, « Le jardin fruitier du Muséum ou iconographie de toutes les espèces ou variétés d'arbres fruitiers cultivés dans cet établissement » (1858-1875) de Joseph Decaisne ou « L'herbier forestier de la France à Paris » (1868-1873) d'Eugène de Gayffier, riche de quelque 200 photographies reproduites en phototypie...
La dernière partie du catalogue est vouée aux jardins de Dole aux XVIIIe et XIXe siècles par Maryvonne Marmet. Elle aborde successivement les promenades publiques puis les jardins privés (jardins Mailly et Mairot). Une place importante est consacrée au cours Saint-Mauris* à Dole (Jura), grande promenade du centre de Dole. Elle est qualifiée en 1759 par l'abbé Courtépée comme la promenade « la plus agréable qu'il y eût dans le royaume, à cause de la grandeur du terrain, de la multitude d'allées d'arbres et surtout par l'étendue de la vue et la variété des objets. On découvre de là, plus de vingt-quatre lieues à la ronde du pays et à ses pieds le Doubs ». Le cours a été aménagé sur les glacis des anciens remparts au-dessus du Doubs. Il a été modernisé en 1863 selon les nouvelles idées des jardins paysagers mis en avant lors de l'Exposition Internationale Universelle de Besançon (1860). L'architecte-paysagiste franc-comtois Brice Michel (1822-1889) en sera chargé et tirera parti de la pente du terrain et de la présence de l'eau pour créer rocailles, rivière serpentine, grotte... Ce projet ne sera réalisé qu'à partir de 1876 pour donner au site un aspect toujours visible de nos jours.

* Plus d’informations
Pour en savoir davantage sur le jardin cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Cours Saint-Mauris




© Conservatoire des Jardins et Paysages / décembre 2005

 
32 pages - 5.00
     
   
   
   
 
   
 
w