Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Les jardins du Rayol

   
Auteur : Gilles Clément
Photographies - Illustrations : Dominique Mansion
Editeur : Conservatoire du littoral / Actes sud
Date de dépôt : avril 2005

Renommé dorénavant « jardin des Méditerranées », le domaine du Rayol* est détenteur du label « jardin remarquable » décerné depuis 2004 par le Ministère de la culture et de la communication sur des critères de composition, intégration dans le site, qualité des abords, intérêts botanique et historique, entretien, gestion... Acquis en 1989 par le Conservatoire du littoral, après quinze années d'abandon, ce domaine de 20 hectares est devenu un jardin des climats méditerranéens dont l'aménagement a été confié à Gilles Clément.
Ce paysagiste, de renommée internationale, est à l'origine du concept le jardin en mouvement, mais aussi l'auteur de ce fascicule datant de 1999. Sa réédition est, comme la précédente, toujours illustrée des dessins au trait de Dominique Mansion, ce remarquable naturaliste dessinateur, auteur des tomes de la « Flore forestière française » (Institut pour le développement forestier), et se battant avec ferveur depuis de nombreuses années pour la sauvegarde du bocage et des trognes (lire à ce sujet son « Agenda nature 2006 », également présenté dans cette même rubrique Internet). Ce jardin réaménagé par Gilles Clément se veut être un index planétaire ouvert sur les régions du monde biologiquement semblables, le biome méditerranéen. Evocation de la flore avant tout, ce site n’est pas un jardin de collection, mais un paysage, c’est pourquoi il y a un parti pris d’absence d’étiquetage botanique, pouvant dérouter ou perturber le visiteur. Celui-ci peut néanmoins se reporter à un dépliant de visite.
De même, pour se repérer aisément dans les 7 hectares ouverts au public, un plan du jardin figure dans le rabat de la couverture de ce guide. Situé sur la commune du Rayol-Canadel (Var), le domaine du Rayol, jardin des Méditerranées est établi sur la corniche des Maures. Etabli sur la côte, il plonge jusque dans la mer et comporte quelques constructions comme la ferme, la pergola, l'hôtel de la mer ou le puits. Gilles Clément présente les jardins des possibles, c’est-à-dire ceux dénommés « austral » ou « marin ». Il évoque ensuite les jardins des voyages, respectivement dédiés à des pays différents : Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Chili.
Le livre se termine par une réflexion sur les enjeux planétaires comme l'eau et le feu, éléments indispensables à l'établissement des jardins méditerranéens. Enfin, un petit texte présente le Conservatoire du littoral, dont sont célébrés cette année les 30 ans. La collection « Conservatoire du littoral », dans laquelle est publié ce recueil, vise à une amélioration de la connaissance des rivages, riches d'une incroyable diversité floristique, faunistique et patrimoniale. Pour en savoir davantage sur le Conservatoire du littoral, se reporter à « Découverte n° 326-327 : Entre terre et mer, zoom sur le littoral » et « Le tiers sauvage, un littoral pour demain », également présentés dans cette même rubrique Internet.

* Plus d’informations
Pour en savoir davantage sur le jardin cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Domaine du Rayol, jardin des Méditerranées




© Conservatoire des Jardins et Paysages / décembre 2005

 
48 pages - 6.50 €
     
   
   
   
 
   
 
w