Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

La Meurthe-et-Moselle en ses jardins

   
Auteur : Marc Lechien
Editeur : Marc Lechien
Date de dépôt : avril 2005

Marc Lechien, paysagiste et urbaniste, est l’auteur des restaurations de la promenade Blanchefontaine à Langres (Haute-Marne) et du parc municipal de Ligny-en-Barrois (Meuse). En 1994, il consacre un ouvrage aux jardins de la Meuse « La Meuse en ses jardins » (Connaissance de la Meuse).
Il récidive cette année avec un autre département de la Lorraine : la Meurthe-et-Moselle. Il connaît bien cette région pour avoir été responsable dès 1991 de l'inventaire des jardins des quatre départements la composant. L'histoire des jardins Meurthe-et-Mosellans est riche, en particulier sous le Roi Stanislas ayant réalisé plusieurs aménagements, même s'il ne subsiste aujourd'hui que peu de traces.
Le jardin des Bosquets* à Lunévilleou le parc de la Pépinière* à Nancyen sont des témoins célèbres. Les hybrideurs de Nancy ont également beaucoup participé à la renommée de l'horticulture locale. Des plans d'archives et des tableaux illustrent cette histoire des jardins lorrains depuis le Moyen âge à nos jours en passant par la Renaissance : « Le pavillon du Trèfle » d'Emmanuel Héré, « Les jardins du pavillon de Chanteheux » par Jean-Baptiste Claudot, « Plan général de la Pelouse des Dames à Bouxières-aux-Dames » (1786), « Plan du parc agricole et paysager de Fléville » par Paul de Lavenne de Choulot...
Certains des jardins de Meurthe-et-Moselle sont connus au-delà des limites de la Lorraine comme le parc du château de Gerbéviller, le parc et les jardins du château d'Haroué, le parc Sainte-Marie* à Nancy, le jardin du musée de l'Ecole de Nancy, le jardin botanique du Montet* à Villers-lès-Nancy...
Ce livre permet de partir dans une promenade typologique à travers le patrimoine des jardins d'un département selon des thèmes variés : le paysage pittoresque, le jardin de l'Ecole de Nancy avec un regard intéressant sur les verrières et leurs décors floraux, les jardins contemporains (jardin d'eau de l’Aubépré à Gélaucourt, jardin d'Adoué à Lay-Saint-Christophe (Meurthe-et-Moselle), jardin de la Franche Moitresse à Eulmont, jardin de vivaces de Mortau à Dombasle-sur-Meurthe...), les jardins religieux, les promenades et parcs publics...
D'autres chapitres permettent de prendre en compte individuellement les éléments de ces jardins comme végétal, eau, fer ou fonte. En étudiant tous ces jardins, l'auteur met en avant un certain nombre de composantes communes comme les orangeries et serres, la statuaire, le rocaillage, mais s'intéresse aussi aux dessinateurs de jardins (Louis Gervais, Emmanuel Héré, Jules Vacherot, Alexandre Chemetoff...). Enfin, Marc Lechien pose la question de la mise en valeur d'un tel patrimoine, notamment après la tempête du 26 décembre 1999, et évoque les études de remises en valeur, la difficulté de trouver des artisans détenteurs de véritables compétences en sculpture, peinture, fontainerie ou treillage, la possibilité de la constitution d'un musée et d'un centre des savoir-faire de l'art des jardins à Lunéville.
Enfin, un index et une carte des parcs et jardins cités permettent de retrouver in situ ce patrimoine. L'ouvrage se conclut par un lexique depuis « berceau » jusqu'à « topiaire » en passant par « coiche » (« prune oblongue violette issue du coichier, fruitier caractéristique des vergers lorrains et alsaciens »), « forcerie » (« serre chauffée dans laquelle le jardinier s'applique à forcer des végétaux pour obtenir une production hâtive ») ou « stéréotomie » (« art d'appareiller les pierres par des techniques de taille et de coupe complexes »).

* Plus d’informations
Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Jardin des Bosquets
Parc de la Pépinière
Parc Sainte-Marie
Jardin botanique du Montet




Conservatoire des Jardins et Paysages / dcembre 2005

 
120 pages - 38.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w