Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Botanistes voyageurs ou la passion des plantes

   
Auteur : Lucienne Deschamps
Photographies - Illustrations : Annick Maroussy
Editeur : Aubanel
Date de dépôt : octobre 2008

Que serait la flore de nos jardins sans l’apport dû aux grandes expéditions et plus précisément aux botanistes voyageurs ? Botanistes, apothicaires et médecins ont ainsi parcouru la planète à la recherche de nouvelles plantes. Cet ouvrage propose d’en connaître un peu mieux une vingtaine. Ils se nomment Théophraste Paracelse (1493-1541), Pierre Belon (1517-1564), Charles de l’Ecluse (1526-1609), le père Plumier (1646-1704), Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708), Charles Linné (1707-1778), Pierre Poivre (1719-1786), Michel Adanson (1727-1806), Philibert Commerson (1727-1773), Jeanne Baret (1740-1816), Antoine Parmentier (1737-1813), André Michaux (1746-1802), François-André Michaux (1770-1855), Aimé Goujaud, dit Bonpland, (1773-1858), Charles Darwin (1809-1882), le père Armand David (1826-1900), le Chéron d’Incarville (1706-1757), Antoine Jussieu (1686-1758), Bernard Jussieu (1699-1777), Joseph Jussieu (1704-1779), Antoine-Laurent Jussieu (1748-1826), Adrien Jussieu (1797-1853), Théodore Monod (1902-2000) et Patrick Blanc (né en 1953). Ces grands voyageurs persistent dans nos mémoires grâce à leur nom perdurant avec celui de plantes qui leur sont dédiées à l’instar de l’arbre aux pochettes (Davidia involucrata) et du buddleia (Buddleja davidii) pour le père David, de la tulipe de l’Ecluse (Tulipa clusiana) pour Charles de l’Ecluse ou du baobab (Adanson digitata) pour Michel Adanson. Plusieurs pages sont consacrées à chacun des ces hommes et de cette femme relatant leur famille, leur vie, leurs voyages, leur travaux, leurs écrits, leurs découvertes et les plantes auxquelles ils sont associés. Au fil des siècles, les grandes étapes de l’histoire de la botanique et des sciences sont retracées, depuis la théorie des signatures jusqu’aux murs végétaux en passant par la classification linnéenne ou la théorie darwinienne de l'évolution. Des plantes et leur histoire sont plus spécifiquement narrées comme les plantes carnivores, les hortensias, les bougainvilliers ou la pomme de terre. En particulier un texte est consacré à Aglaé Adanson (1775-1852) et l’arboretum de Balaine* à Villeneuve-sur-Allier (Allier). En effet, la fille de Michel Adanson tenait de lui son amour pour les plantes et aménagea à Balaine, dont elle était propriétaire, un arboretum. Membre fondateur de la Société nationale d’horticulture de France (SNHF), elle reste aussi une figure importante de la botanique. Cette histoire de la botanique continue à évoluer comme le montre le portrait de Patrick Blanc, biologiste contemporain, connu du grand public en qualité d’auteur des célèbres murs végétaux dont il assure la conception à travers le monde et en France notamment au centre commercial « Les Passages » à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ou au jardin du musée du Quai Branly (Paris). Il a aussi constitué une collection de 500 espèces de convolvulacées visible à l’arboretum de la Vallée aux Loups* à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine).

Un dernier chapitre est consacré aux dessinateurs dont Pierre-Joseph Redouté et photographes. En effet, l’illustration est incontournable pour la retranscription des plantes repérées et décrites. Depuis 1821, date de la fondation de la Société de géographie, les photographes ont remplacé les dessinateurs. Un paragraphe est dédié à Albert Kahn (180-1940) qui, en créant « Les archives de la planète », rassemble une incomparable collection d’autochromes, de plaques stéréoscopiques et de pellicule conservés dans le musée* qui porte aujourd’hui son nom à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) et en partie connu pour les superbes jardins qu’il fit réaliser.

Cette histoire de la botanique est racontée par Lucienne Deschamps, conférencière à la SNHF et illustrée des photographies d’Annick Maroussy. Ce duo vient par ailleurs d’être récompensé du « prix Emile Gallé jeunesse 2008 », couronnant des ouvrages consacrés aux plantes et au jardin, organisé par la Société Centrale d'Horticulture de Nancy (Meurthe-et-Moselle), pour leur précédente collaboration, « Le jardinage avec les enfants ».

Outre les plantes, les photographies ont été prises dans différents célèbres jardins comme le jardin Plume* à Auzouville-sur-Ry (Seine-Maritime), le jardin botanique de l’Université de Leiden (Pays-Bas) ou le jardin des Plantes* (Paris), sans oublier l’arboretum de Balaine. L’iconographie est complétée par des gravures et des planches botaniques, parfois inédites, de l’herbier du Muséum national d’histoire naturelle. Quelques citations complètent cette illustration et sont dues notamment à Pierre de Ronsard, Jean de La Bruyère, Alphonse de Lamartine, Jean Rostand, Jacques Prévert ou Georges Brassens. Enfin, un lexique fournit des explications sur un vocabulaire spécifique depuis « A » comme ADN jusqu’à « T » comme tépales en passant par des termes comme canopée, écosystème, magnanerie ou rudéral.

Ce livre propose une galerie de portraits de véritables passionnés des plantes, qui ont contribué à l’histoire de la botanique, une bonne raison pour l’avoir au sein de sa bibliothèque.

Ce livre a été remarqué avec une mention spéciale du jury dans le cadre de l’attribution du « Prix Saint-Fiacre » 2009, prix annuel de littérature délivré depuis 1971 par l’association des journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH).

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Arboretum de Balaine

Parc de la Vallée aux Loups

Jardins et collections du musée Albert Kahn

Jardin Plume

Jardin des Plantes



Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2008

 
180 pages - 39.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w