Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Artistes de jardin, pratiquer le land art au potager

   
Auteur : Marc Pouyet
Editeur : Plume de carotte
Date de dépôt : septembre 2008

Après « Artistes de nature, pratiquer le land art au fil des saisons » publié en 2006, dans lequel Marc Pouyet proposait de réaliser des uvres d'art au cours de promenades en forêt dans les prés, en bord de mer ou de rivière, dans l’esprit du Land art en pleine nature, cet illustrateur de livres pour enfants, récidive cette fois-ci avec le même principe mais au sein d’un potager. Comme dans ses souvenirs d’enfance, il se souvient que c’est un lieu d’apprentissage des formes, couleurs et odeurs, un terrain d’expériences et de sensibilisation à l’environnement. Ce second ouvrage est lui aussi paru aux éditions Plume de carotte, spécialisées dans les publications ethnobotaniques et la rencontre des plantes et des hommes, et récemment primées en qualité de première maison d’édition française certifiée ISO 14 001.

Le Land art est un mouvement artistique, particulièrement actif dans les pays anglo-saxons, né à la fin les années 1960 par des artistes contestant les beaux-arts, leurs valeurs conventionnelles et leur cadre figés tel qu’un chevalet. Ils ont alors déserté leurs ateliers pour aller s’exprimer en plein air et prendre comme matière première les matériaux naturels.

Facile à réaliser notamment lors d'activités pour les enfants dès l'âge de 8 ans, les exemples de Marc Pouyet sont simples à reproduire et offrent aujourd’hui la possibilité de lancer sur les traces d'artistes tels qu'Andy Goldsworthy ou Nils Udo au sein de son propre potager ou verger avec des idées assez simples. Les créations sont à réaliser à partir de carottes, ciboulettes, laitues, melons, muguets, pivoines, poireaux, radis, roses

Grâce à des centaines de photographies de 500 réalisations simples d’uvres éphémères, toujours sous-titrées avec indications des matériaux employés, il semble assez facile d’utiliser ces exemples pour passer à la pratique en particulier avec des enfants dans le cadre d’activités de plein air. Il suffit d’observer son environnement et de passer à l’acte à partir de feuilles, de fruits, de graines, de racines, de pétales, d’eau, d’herbes, de fleurs, de boues, de cendres, de morceaux de glace Il signe ici textes et photographies en se basant sur son expérience d'animation d'ateliers de créations naturelles dans la Creuse. De semblables uvres sont à réaliser au cours de promenades au jardin ou au milieu d’une séance de cueillette ou de récolte au potager, ou lors d'activités pour les enfants car ce Land art est à la portée de tous. En effet, il s’agit d’un livre d’inspiration. Pour ces créations, quelques précautions sont à prendre, mais à l’aide de quelques outils simples et, bien souvent, il ne suffit que de ses dix doigts. Il devient alors aisé de tresser, aligner, assembler Ainsi naissent des vitraux, spirales, cheminements, empreintes, rubans, crinières, guirlandes, figures géométriques, pyramides Un peu d’astuce, en utilisant lumière et ombre, transparence, humidité, couleurs et contraste, permet de créer des figures géométriques, des volumes, qu’ils soient monochromes, en camaïeux ou en dégradés de couleurs, à l’instar de cet hommage à Victor Vasarely (1906-1997) réalisé en cerises. Bien souvent pluie, neige, vent ou temps auront raison de la plupart de ces créations, mais il en restera d'inoubliables souvenirs artistiques qui peuvent être immortalisés, à l'instar du travail de l'auteur, par des photographies. Des spirales de feuilles de chicorée bigarrée, des roses en feuilles de chou rouge, un petit labyrinthe en lanières de chou vert, des radis suspendus parmi les fleurs d’un pommier, des boules en haricots verts, des tressages en haricots mange-tout, des figures nées de la rencontre entre une aubergine, des poivrons et du chiendent sont quelques-uns des exemples photographiés et dont il est possible de s’inspirer. Le Land art étant étroitement lié à la notion de temps et des saisons, le livre présente les différentes réalisations au fil de l’hiver, du printemps, de l’été et de l’automne. En hiver, la glace, les aulx, les choux ou des tiges séchées de topinambours sont les bases de nombreuses compositions. Au printemps, c’est avec des pétales de rose, des fraises ou des passiflores que l’artiste sommeillant en chacun de nous pourra s’exprimer. A l’arrivée de l’été, les fleurs de pissenlit, les abricots, les pêches, les brins de paille et les melons seront des matières premières idéales. Enfin en automne, les courges, les pommes de terre et les fruits de vigne vierge seront à leur tour sources d’inspiration. A part ces exemples saisonniers, l’auteur, dans un dernier chapitre, montre d’autres réalisations quelquefois humoristiques souvent plus stylisées avec des personnages évoquant parfois des tableaux de Giuseppe Arcimboldo (vers 1527-1593). Comme un clin d’il à son éditeur, Marc Pouyet s’est même amusé à imaginer une réalisation avec des plumes et une carotte. Toujours marqué d’humour, il a inventé les fruits improbables nés de la rencontre d’un poireau et d’un carotte et qu’il dénomme à sa guise « poicareaurotte », « capoiroteau », « poiroreau » ou encore « poirotte ». Enfin, un très pratique index des fruits, légumes, fleurs et arbustes cités (et utilisés) dans le livre permet de trouver un usage à toute plante à portée de main, exemple visuel à l’appui. Les plantes proposées comme matériaux vont de l’abricot au zinnia, en passant par l’artichaut, la capucine, le coquelicot, la fève, les groseilles, les lichens, le liseron, la mûre, la pâquerette, la pivoine, le potiron, le sureau ou encore le trèfle. Au-delà des seuls produits du jardins, Marc Pouyet propose également de détourner et de métamorphoser des outils de jardin comme arrosoirs, fourches, râteaux, chaises de jardin, bêches, gants Il s’agit donc d’un ouvrage à lire, à admirer, aidant à trouver l’inspiration au sein de son propre jardin et tentant de réveiller l’artiste sommeillant en chacun des lecteurs car il suffit de très peu de choses pour passer à l’acte : quelques feuilles, une fleur, des brindilles, des boules de neige, un peu de poésie et un soupçon de goût. Passer du potager à l’assiette est un raccourci facile, peut-être qu’entre les deux, il y a lieu de prendre le temps d’une petite halte au jardin. Il est donc possible, comme le démontre l’auteur, de faire de véritables uvres d’art à partir des produits de son jardin, tout en s’en inspirant. Pour cela, il suffit souvent de savoir regarder la beauté de la nature révélée par ce livre au travers du dessin des feuilles d’un chou rouge coupé, de la couleur écarlate de la peau d’une poire ou des pétales d’un coquelicot, des dégradés de vert de la peau des courgettes rondes ou encore des formes découpées des feuilles de vigne vierge. L’art est donc naturellement présent au sein d’un jardin. S’il est reconnu qu’il existe un art des jardins, ceux-ci sont à leur tour des foyers propices à de nouvelles créations artistiques.



Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2008

 
142 pages - 29.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w