Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Paris, les arbres vous guident, parc Monceau, jardin du Luxembourg, parc des Buttes Chaumont

   
Auteur : Félicien Lesec
Editeur : Altissima
Date de dépôt : 2008

La nouvelle collection « Les arbres vous guident » est due à l'architecte-paysagiste Félicien Lesec, formé à l'école d'ingénieur de Lullier (Suisse). Elle a pour ambition de faire découvrir le patrimoine arboré des grands parcs urbains de France. Ces arbres auxquels le public ne prête pas toujours suffisamment attention ont hérité de légendes et récits liés à leurs pays d'origine dont l'auteur a pris le parti de mettre en avant au fil des pages dans des textes faciles d'accès.

Ce volume est consacré à Paris et plus particulièrement aux parc Monceau*, jardin du Luxembourg* et parc des Buttes Chaumont*. Pour faciliter le repérage des arbres, des plans en couleurs sont reproduits à l'intérieur du guide et dans les rabats des couvertures ainsi qu'un plan de localisation au sein de la capitale. L'histoire des trois sites est succinctement retracée sur une double page. Elle commence avec le jardin du Luxembourg réalisé à l'initiative de Marie de Médicis en 1615 par Salomon de Brosse. D'une superficie de 23 hectares, il est la propriété du Sénat. Le « Luco », comme l'appellent les étudiants, est caractérisé par ses statues, son parterre classique avec massifs de fleurs de saisons et sa partie anglaise. Il est apprécié des Parisiens et touristes pour ses concerts donnés sous le kiosque à musique, ses expositions de sculpture, son aire de jeux, ses tennis, son Guignol, son rucher, son verger, la fontaine Médicis, le pavillon Davioud, son orangerie... L'auteur retrace aussi l'histoire de deux parcs, propriétés de la Ville de Paris, et créés sous Napoléon III. D'abord le parc des Buttes Chaumont, construit sur d'anciennes carrières de gypse et de pierre meulière utilisées pour la construction d'immeubles parisiens, est apprécié pour son lac, son belvédère et sa grotte. Ensuite, le parc Monceau, ancienne propriété du duc de Chartres (futur duc d'Orléans), alors peuplé de nombreuses fabriques (temple de Mars, minaret, moulin hollandais....) est devenu un jardin public après la Révolution. Les Parisiens aiment venir s'y promener ou courir après avoir franchi ses superbes grilles en fer forgé. Ils apprécient son cadre romantique dû au pont, à la cascade, à la pyramide égyptienne, à la naumachie, sans oublier la rotonde à colonnes, dite « Pavillon de Chartres » (ancien pavillon d'octroi du mur des Fermiers Généraux dû à Claude Nicolas Ledoux).

44 arbres font l'objet dans cet ouvrage d'une description sur une ou deux pages. Pour chacun, sont précisés ses noms vernaculaire et scientifique, sa hauteur maximale constatée, son âge maximum constaté, son étymologie, ses habitat et origine, son histoire avec anecdotes, ses usages et utilisations, ses particularités, son origine géographique grâce à un code de couleurs (bleu pour les Amériques, orange pour l'Europe, rose pour l'Asie et vert pour l'Afrique) et un numéro afin de repérer aisément la localisation de l'arbre considéré sur les plans de parcs correspondants. La silhouette en dessin et des détails photographiques de l'écorce, la feuille et la fleur facilitent également la reconnaissance in situ de l'arbre considéré. Parmi les arbres choisis figurent notamment Albizia julibrissin, Carpinus betulus, Cedrus libani, Corylus colurna, Davidia involucrata, Diospyros kaki, Eucommia ulmoides, Ginkgo biloba, Koelreuteria paniculata, Liquidambar styraciflua, Liriodendron tulipifera, Maclura aurantiaca, Pinus nigra, Platanus orientalis, Quercus ilex, Sambucus nigra, Sequoiadendron giganteum, Tilia tomentosa...

Au fil des pages, le lecteur apprend que l'ailante a été initialement importé en Europe pour l'élevage des vers à soie, que les amandes de l'arbre aux quarante écus favoriseraient la lactation, que les bâtonnets des esquimaux sont faits en bouleau, que les Romains consommaient les glands du chêne vert avec des souris grises, que dans l'Antiquité le frêne avait la réputation d'éloigner les serpents, que les fruits du kaki entrent dans la composition du saké Une page de notes et un lexique depuis « A » comme antiseptique jusqu'à « T » comme topiaire terminent cet ouvrage.

Deux autres volumes complètent la collection : « Vichy, les arbres vous guident, parc Napoléon » et « Strasbourg, les arbres vous guident, parc de l’Orangerie ». Tous ces titres sont munis d'un marque-page spécifique rappelant astucieusement quels arbres voir au printemps pour leurs fleurs, en hiver pour leur écorce, en automne pour les fruits et feuillages et en été pour leurs floraisons.

Pour avoir un aperçu de ce livre, il est aussi possible de se rendre sur le site Internet dédié à cette collection.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Parc Monceau

Jardin du Luxembourg

Parc des Buttes Chaumont



© Conservatoire des Jardins et Paysages / août 2008

 
80 pages - 8.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w