Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Merveilleux jardins de Paris

   
Auteur : Izabel Tognarelli
Photographies - Illustrations : Nathalie Diaz
Editeur : Déclics
Date de dépôt : 2008

De formation littéraire, Izabel Tognarelli a été pendant quelque temps guide aux jardins du Grand Courtoiseau* à Triguères (Loiret), et s’est alors naturellement penchée sur les jardins. Cet intérêt et en particulier sur ceux de la capitale est aujourd’hui dévoilé dans ce livre illustré par des photographies de Nathalie Diaz. Au-delà d’un ouvrage supplémentaire sur les jardins parisiens, cet ouvrage, telle une visite personnelle, revient sur l’histoire des jardins à travers les âges (jardins monarchiques, impériaux et républicains) mais apporte aussi la vision d’un auteur sur des lieux de nature, retracée en quelques lignes en abordant les émotions ressenties, les principales plantes et des références littéraires. Parmi les 400 parcs que compte Paris, Izabel Tognarelli s’est intéressée à une trentaine d’entre eux et d’abord à ceux liés aux différentes monarchies comme le jardin des Tuileries* et le parc de Bagatelle*. Napoléon III a joué un rôle important dans l’urbanisme de Paris comme le montrent toujours les jardins « impériaux » tels le parc des Buttes Chaumont*, le parc Montsouris*, le square des Batignolles*, si décrié à sa création, sans oublier le bois de Boulogne*. Enfin, une troisième partie est consacrée aux jardins « républicains », d’une grande variété à l’instar du jardin des Serres d'Auteuil*, du parc Kellermann, du square Saint-Lambert, du parc de la Butte du Chapeau Rouge*, du jardin du Bassin de l’Arsenal*, du jardin des Halles*, du parc de Belleville*, du parc Georges Brassens*, du jardin Atlantique*, du jardin médiéval du musée national du Moyen Age, sans oublier le récent jardin d’Eole. D’échelle plus grande, d’autres sites sont tout aussi appréciés des promeneurs comme la Promenade plantée*, le parc floral de Paris* marqué par une certaine inspiration japonaise, le parc de la Villette* avec son chemin lumineux nocturne ou le parc de Bercy*. Au fil des pages, chaque jardin est présenté par arrondissement avec les indications se rapportant à son accès à pied et en métro, ses horaires et les éventuels accès Wi-fi et locations (barques, bateaux). Dans des textes synthétiques, Izabel Tognarelli y remarque avec justesse des éléments spécifiques comme les arbres remarquables ou la statuaire telles les deux « Statue de la Liberté » du « Luco » et de l’île aux Cygnes ou encore « Les Vautours » de Louis Monard (1930) des Batignolles. Les lieux de promenade privilégiés sont ainsi présentés avec des références littéraires ou des rencontres comme celles de Jean-Jacques Rousseau, de Marie-Antoinette, de l’Impératrice Eugénie, de Jacques Prévert, de Barbara ou encore d’un sénateur. Propriété du Sénat, le jardin du Luxembourg* est à apprécier pour ses célèbres chaises, son rucher et ses expositions de sculptures. Au parc Monceau*, il faut remarquer les fabriques et la rotonde à colonnes dite « Pavillon de Chartres », due à Claude Nicolas Ledoux. Le jardin des Plantes* mérite d’être connu pour sa roseraie créée en 1990, le cèdre du Liban de Bernard de Jussieu, le pistachier du jardin alpin, le jardin d’iris, les trois serres ou encore la « Vénus Genitrix » de Louis-Marie Dupaty (1810). Dans le jardin des Tuileries, la Grande Roue et la FIAC (Foire Internationale de l’Art Contemporain) constituent des attractions actuelles. Au parc André Citroën*, monter à bord du ballon captif permet de découvrir Paris depuis le ciel. Ces éléments ont été remarqués par une personne ayant foulé les allées de ces jardins dont certains sont moins connus comme l’allée des Cygnes, le square du Vert Galant, le jardin de l’hôtel Salomon de Rothschild (hélas fermé au public depuis le 3 septembre 2008), la promenade Pereire et le square Paul Painlevé. Même si les textes sont assez courts, ils font référence aux concepteurs qui ont imaginé ces lieux au fil de l’histoire pour créer le cadre de vie des Parisiens, d’André Le Nôtre à Philippe Raguin, en passant par Carmontelle, Thomas Blaikie, Adolphe Alphand, Louis-Sulpice Varé, Jean-Pierre Barillet-Deschamps, Jacques Ignace Hittorf, Jean-Claude Nicolas Forestier, Jacques Gréber, Léon Azéma, Jacques Vergely, Bernard Tschumi, Louis Benech et Pascal Cribier. Ce petit guide permet de voir les jardins parisiens sous un angle différent au cur du temps et du charme appréciés par les promeneurs, les joggeurs et les adeptes du bronzage en pleine capitale.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Jardins du Grand Courtoiseau

Jardins des Tuileries et du Carrousel

Parc de Bagatelle

Parc des Buttes Chaumont

Parc Montsouris

Square des Batignolles

Bois de Boulogne

Jardin des Serres d'Auteuil

Parc de la Butte du Chapeau Rouge

Jardin du Bassin de l’Arsenal

Jardin des Halles

Parc de Belleville

Parc Georges Brassens

Jardin Atlantique

Promenade plantée

Parc floral de Paris

Parc de la Villette

Parc de Bercy

Jardin du Luxembourg

Parc Monceau

Jardin des Plantes

Parc André Citroën



© Conservatoire des Jardins et Paysages / août 2008

 
96 pages - 17.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w