Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Plantes, milieux et paysages des Antilles françaises

   
Auteur : Claude Sastre & Anne Breuil
Editeur : Biotope, collection « Parthénope »
Date de dépôt : février 2007

Claude Sastre, professeur de botanique au Muséum National d'Histoire Naturelle ayant consacré une grande partie de ses recherches à la flore antillaise et membre de notre association, est l'auteur avec Anne Breuil, docteur en biologie végétale et enseigne la botanique, la biologie végétale, la parasitologie et l'écologie à l'Ecole Du Breuil (Paris) de cette véritable bible entièrement dédiée à la richesse et à la diversité des paysages des Antilles françaises.

Après des rappels sur les éléments de géographie antillaise, les auteurs passent en détail la structure et la biologie des plantes antillaises. Ils s'attachent à décrire et vulgariser ainsi les plantes et familles de la flore des Antilles parmi lesquels palmiers, bananiers, cactus, ficus, strelitziacées, zingibéracées... Les formations végétales sont ensuite détaillées comme les mangroves, forêts, prairies xérophiles, taillis, fourrés, plages, falaises... Pour toutes ces descriptions, le livre est agrémenté d'une exceptionnelle iconographie tout aussi précise pour les plantes en pied que sur les détails des écorces, feuilles, fleurs et fruits. Elle met en valeur d'extraordinaires racines comme celle du Ficus inspida, le tronc épineux du Ceiba insignis, la fleur du Samanea saman, les splendides coloris des Heliconia ou du feuillage de la liane-bamboche. Le texte est aussi une véritable délectation exotique grâce à la poésie des noms vernaculaires comme l'acacia cornes à buf, l'arbre à la pluie, l'arbre à boulets de canon, le griffe à chatte, la liane-persil, le tendre à caillou, sans oublier l'arbre du voyageur.

Pour se servir de ce livre à bon escient et en particulier pour reconnaître une plante, il convient de se reporter en premier lieu aux clefs de détermination du cahier d'aide à l'identification des principales plantes antillaises (chapitre 5) avant de les retrouver citées, décrites et illustrées dans les autres pages du guide. Le chapitre suivant consacré à la systématique est une aide complémentaire et détaille les principaux cryptogames et phanérogames. Si jamais la plante recherchée n'est pas identifiable, les auteurs invitent même à les contacter à ce sujet à plantes.antilles@club-internet.fr pour une future réédition. Toute cette méthode montre le sérieux de cette publication botanique. Les auteurs, comme le signale le sous-titre de ce livre, « écologie, biologie, identification, protection et usages », se placent aussi en ardents défenseurs de l'environnement en consacrant quelques pages sur les menaces et la protection de la biodiversité végétale. Parmi les exemples cités, figurent le percement et l'entretien des routes, les prélèvements ou le vandalisme horticole [tête à l'anglais (Melocactus intortus), Epidendrum mutelianum...], les décharges sauvages et autres pollutions, la mauvaise gestion des sols et l’urbanisation... Mais tout ne doit pas être aussi alarmiste. Les deux botanistes proposent surtout 15 itinéraires de découverte de la flore en Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin avec à chaque fois une carte simplifiée, les conditions de trajet et les plantes à apprécier avec quelques photographies les représentant. Tous les autres végétaux cités sont à apprécier dans les autres chapitres du livre. En annexe, figurent les index des noms scientifiques, vernaculaires et de familles de la multitude de plantes référencées au fil des plus de 600 pages, complétés par un remarquable glossaire depuis « A » comme acaule jusqu'à « Z » comme zygomorphe en passant par des termes comme herbe, livre rouge (publication recensant les espèces rares et/ou menacées), morne (petite montagne isolée de forme arrondie), parasite, rudéral... Ce livre est appelé à devenir l'ouvrage de référence sur la flore antillaise. Il invite à de nombreuses balades botaniques au fil de l'archipel antillais sur les sentiers mais aussi au sein des jardins.



© Conservatoire des Jardins et Paysages / mai 2008

 
672 pages - 55.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w