Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Abbayes et monastères d’Europe

   
Auteur : Bernard Schütz
Editeur : Citadelles & Mazenod
Date de dépôt : 2005

Les jardins trouvent leur origine européenne auprès des abbayes. Aussi de nos jours, de nombreuses restaurations donnent lieu à des reconstitutions de jardins d’inspiration médiévale.
Le Mont-Saint-Michel (Manche) a ainsi retrouvé un jardin dans le cloître* en 1965 à l’occasion du millénaire de la cathédrale.
En 2004, le jardin des Neuf carrés voyait le jour dans l’enceinte l’abbaye de Royaumont à Asnières-sur-Oise (Val-d’Oise). Monastères, abbayes, cloîtres, églises, bâtiments conventuels sont au cœur de ce nouveau livre présenté dans un coffret, au prix assez élevé.
De grand format, il présente des bâtiments ayant joué des rôles de premier rang dans l’histoire de la culture européenne. 148 monastères sont visités à travers l’Europe entière (Allemagne, Autriche, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Pologne, République tchèque et Suisse).
L’histoire des communautés est évoquée en revenant sur les différents ordres monastiques. Certains de ces édifices sont mondialement connus comme le couvent de l’Escurial, l’ancienne résidence des rois d’Espagne, à San Lorenzo (Espagne), la basilique Saint-François à Assise (Italie), l’abbaye de Westminster à Londres (Angleterre), la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) abritant les tombeaux des rois de France ou encore celle de Saint-Gall (Suisse) dont le plan des jardins est devenu une référence dans l’histoire des reconstitutions de jardins dits « médiévaux ».
Ce plan est d’ailleurs un de ceux illustrant le chapitre d’introduction de ce livre, intitulé « Le monachisme occidental ». Pour la France, cet imposant ouvrage présente aussi les abbayes de Saint-Germain des Prés (Paris), Ourscamps (Oise), Noirlac à Bruère-Allichamps (Cher), des Jacobins à Toulouse (Haute-Garonne) avec un chœur à la voûte remarquable ou encore les trois abbayes cisterciennes au cœur de la Provence : celle de Silvacane à La Roque d'Anthéron (Bouches-du-Rhône), celle du Thoronet (Var) et celle de Sénanque à Gordes (Vaucluse) avec ses fameux champs de lavandes.
D’autres sont accompagnées de jardins attirant des visiteurs, mais les photographies du livre ne les laissent pas entrevoir, se concentrant davantage sur l’architecture, les chœurs et les cloîtres. Néanmoins, une visite à ces jardins peut constituer un idéal complément à la lecture de cette « bible » des abbayes.
Il suffit de prendre sa voiture et se diriger vers les jardins de l'abbaye de Fontfroide* à Narbonne (Aude), le jardin dit « Saint-Blaise » de l’abbaye de Valmagne à Villeveyrac (Hérault), ceux de l’abbaye royale de Fontevraud-l’Abbaye (Maine-et-Loire), le parc de l’abbaye de Jumièges (Seine-Maritime) ou encore le jardin de l’abbaye de Fontenay* à Montbard (Côte d'Or).
D’autres sites sont nettement moins connus, mais ce livre a l’avantage de les présenter en leur accordant la même place que celle consacrée aux abbayes réputées. Il permet de faire un voyage historique et architectural dans l’Europe religieuse et touristique. *

Plus d’informations
Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :
Jardin du Cloître 
Jardins de l'abbaye de Fontfroide
Jardin de l’abbaye de Fontenay 


© Conservatoire des Jardins et Paysages / décembre 2005

 
492 pages - 174.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w