Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Parcs jardins de Lyon

   
Auteur : Philippe Vouillon
Photographies - Illustrations : Frdric Jean
Editeur : Samedi midi
Date de dépôt : mai 2006

Lyon (Rhône) est la troisième ville de France, célèbre pour son patrimoine, sa soie, son guignol et sa gastronomie. Le chef-lieu de la région Rhône-Alpes possède aussi un patrimoine de jardins encore assez méconnu que ce livre bilingue (français et anglais) devrait contribuer à faire mieux connaître encore. Il propose d’apprécier davantage 22 sites lyonnais et proches de la capitale des Gaules repérés sur une carte en début d'ouvrage. Le plus connu de ces lieux est évidemment le parc de la Tête d’or*, conçu par Denis Bühler. Il s'étend sur 105 hectares et est connu pour ses roseraies, son jardin botanique avec serres exotiques et le monument aux morts signé de Tony Garnier. Il a fait l'objet au sein de son jardin zoologique d'un projet de rénovation de la plaine africaine comme le montrent les illustrations des projets de l'agence Ilex avec la maîtrise d'uvre de Jacqueline Osty (aménagement inauguré le 18 octobre 2006). Autre site réputé, le jardin du palais Saint-Pierre, servant d'écrin végétal au musée des Beaux-arts, est accessible depuis la place des Terreaux. Quant à la colline de Fourvière, elle est animée par les jardins du Rosaire et le parc des Hauteurs. Toujours en altitude, mais cette fois-ci sur le flanc de la Croix-Rousse, le parc de la Cerisaie sert de cadre à des sculptures contemporaines.

Le jardin Rosa Mir, atypique témoignage de l'art brut, aujourd'hui inscrit à l'inventaire des Monuments historiques, a été réalisé par un maçon espagnol durant 26 ans, à l'aide de coquilles d'huîtres, d'escargots et Saint-Jacques, de roses des sables, de roches volcaniques et de coraux. Ce décor fantastique sert de cadre à des cactus, agaves, bégonias et rosiers. Ce livre présente aussi des conceptions récentes comme le parc de Gerland, dû à Michel Corajoud, à découvrir de nuit pour ses éclairages colorés. Les jardins du musée Gadagne (dont la réouverture au public est fixée à 2008) ont été récemment restaurés dans l'esprit de ceux du XVIe siècle. Autres curiosités, les jardins ouvriers de Vaise établis sur les pentes de Fourvière constituent un univers préservé de quatre hectares où le principe de la récupération a façonné un décor convivial pour une centaine de jardiniers. Aux alentours de Lyon, d'autres jardins méritent un détour à l'instar de La Bonne Maison à La Mulatière, l'un des plus beaux jardins de roses de France.

Le domaine de Lacroix-Laval à Marcy-l'Etoile avec ses expositions et activités culturelles est devenu un lieu de week-end réputé où les Lyonnais aiment venir se promener notamment dans le potager à l'ancienne serre habilement détournée de sa fonction première. Autre cadre privilégié des promeneurs, le Grand Parc Miribel-Jonage, parc de loisirs fréquenté chaque année par trois millions de visiteurs. Les enfants et les adolescents apprécieront, quant à eux, la possibilité de se déplacer d'arbre en arbre au moyen de ponts et de lianes à City Aventure ® - Lyon Mont d'or à Albigny-sur-Saône, le parc acrobatique forestier. D'autres sites, jardins et rues fleuries sont encore à apprécier dans ces pages illustrées par les photographies du Lyonnais Frédéric Jean, révélant combien sa ville est verte.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur le parc cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Parc de la Tête d’or



Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2007

 
144 pages - 35.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w