Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Guide illustré des chênes

   
Auteur : Antoine Le Hardÿ de Beaulieu & Thierry Lamant
Photographies - Illustrations : Michel Timacheff, Eike Jablonski & Philippe de Spoelberch
Editeur : Editions du 8e
Date de dépôt : 2006

S’il est un arbre dont la forme de la feuille est reconnue par le grand public, c’est bien le chêne. Sa feuille adopte, en fonction des espèces, des formes, des tailles et des couleurs différentes. Les chênes constituent en effet la famille la plus importante de ligneux. Le 13 octobre 2006, Antoine Le Hardÿ de Beaulieu, pépiniériste, déjà auteur d’un remarquable « Guide des érables », donnait lors des Journées des plantes de Courson* (Essonne) une conférence sur le thème « Le monde des chênes et les chênes du monde ». En effet, en collaboration avec le dendrologue, ingénieur INRA-ONF, Thierry Lamant et le photographe Michel Timacheff, ils publient ce véritable livre de référence sur les chênes, fruit de plusieurs années de déplacements, d’études et de prises de vue. Il en résulte un ouvrage en deux volumes s’attachant à les présenter sous une description la plus exhaustive possible et constituant une incomparable monographie sur le genre chêne (450 espèces, hybrides et variétés, représentant environ les trois quarts du nombre total). 4000 illustrations en couleurs (prises dans la nature, en collection, planches d’herbiers, dessins) y montrent le chêne dans son environnement naturel ou dans des jardins et détaillent aussi chaque partie de l’arbre (écorce, glands, feuillage).

Les sept premiers chapitres du premier volume traitent des aspects culturels, historiques, économiques et environnementaux du chêne. Ils sont respectivement dédiés à « l’histoire, son héritage culturel et son avenir », « les utilisations du chêne » [tonnellerie, construction navale, maisons à pans de bois comme à Strasbourg (Bas-Rhin), nourriture pour les cochons, chauffage…], « l’évolution », « l’environnement du chêne », « la biologie du chêne », « l’identification, la terminologie et la description » et « la systématique ». Au fil de ces pages, le chêne est considéré au sein de notre culture en passant par l’art, l’imagerie, les croyances et cultes ou la philatélie. Les arbres exceptionnels sont aussi pris en compte à l’instar du célèbre chêne pédonculé d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime), vieux de 800 ans, classé « naturel » depuis 1932, et abritant deux chapelles recouvertes de traditionnels bardages en bois.

Le huitième et dernier chapitre, le plus dense, est celui qui apportera le plus de renseignements sur tous les chênes. Il s’agit d’une « description des espèces », commençant au sein du premier volume par celles d’Europe et d’Asie, alors que le second volume est entièrement dédié à celles des Etats-Unis, du Mexique et d’Amérique du Sud. Plusieurs pages sont ainsi consacrées à chaque espèce telle que Quercus afares (chêne de Kabylie), Quercus cerris (chêne chevelu), Quercus coccinea, Quercus dentata, Quercus floribunda, Quercus frainetto (chêne de Hongrie), Quercus glaucoides, Quercus mongolica, Quercus myrsinifolia (chêne à feuilles de bambou), Quercus neglecta, Quercus robur, Quercus rubra, Quercus suber… Chacune y est décrite sous tous ses aspects, de la forme générale de l’arbre à la cupule, en prenant en compte tous les stades de végétation de l’arbre, et en traitant des caractéristiques écologiques, environnementales, des utilisations (bois et autres) sans oublier les anecdotes (histoire de la découverte, comportement en culture, arbres remarquables, etc.). Ainsi les fiches respectives comprennent les noms scientifiques, la classification botanique, la répartition géographique, les spécificités relatives à l’aspect général, l’écorce, les rameaux, les bourgeons, les feuilles, les cupules, les glands, l’écologie, le bois avec ses utilisations, les caractères distinctifs, les hybrides. Le coût important de cet ouvrage ne doit pas décourager les passionnés de dendrologie car le contenu est de grande qualité. D’ailleurs, ces deux volumes ont reçu pour leur sérieux et leur rigueur scientifiques, en juin 2007 le Prix botanique dans le cadre du « Prix Pierre Joseph Redouté 2007 »**.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur le parc cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Parc de Courson

** Pour en savoir davantage sur ce prix décerné dans le cadre du parc du château du Lude (Sarthe), il suffit d'un simple clic sur le lien suivant :

Parc du château du Lude

© Conservatoire des Jardins et Paysages / novembre 2007

 
688 + 704 pages - 145.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w