Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Les nymphéas

   
Auteur : Pierre Georgel
Editeur : Gallimard / Réunion des musées nationaux
Date de dépôt : mai 2006

Pierre Georgel, directeur du musée de l'Orangerie, au sein du jardin des Tuileries* (Paris), est l'auteur de ce livre consacré aux « Nymphéas » de Claude Monet dont il a fait don à l'Etat le 12 novembre 1918, lendemain de l'armistice. Ils sont alors exposés en 1927 au musée de l'Orangerie. L'auteur de ce hors-série de la collection « Découvertes Gallimard » selon le principe « ouvrir, déplier, découvrir » a donc toute compétence pour parler de ces œuvres majeures du patrimoine national. Elles sont indissociables du jardin de la Fondation Claude Monet* à Giverny (Eure) car elles représentent son jardin d'eau. Il a en tout réalisé 250 toiles les représentant sur une trentaine d'années. L'ensemble mural du musée de l'Orangerie demeure cependant l'œuvre la plus expressive encore plus aujourd'hui depuis que le musée à été réaménagé. Il comporte 20 toiles [« Matin » (2 panneaux), « Les nuages » (3 panneaux), « Reflets verts » (2 panneaux), « Soleil couchant », « Reflets d’arbres » (2 panneaux), « Le matin clair aux saules » (3 panneaux), « Le matin aux saules » (3 panneaux) et « Les deux saules » (4 panneaux)]. Ce livre revient sur l'histoire du lieu, depuis l'orangerie jusqu'au musée. Mais les nymphéas ne peuvent être traités sans évoquer Giverny, lieu où le peintre vivait pleinement son art de peintre et de jardinier comme en témoigne une photographie en noir et blanc de Claude Monet dans son jardin. Au fil du livre, en dépliant les pages, toute l'intensité du talent du peintre impressionniste s'exprime grâce à des reproductions des « Nymphéas ». Ce livre ne peut qu'inciter à visiter le musée pour découvrir dans leur scénographie les deux salles elliptiques consacrées à ces toiles. Pour en savoir davantage, il est utile de lire « Le musée de l’Orangerie » du même Pierre Georgel, « Le musée de l'Orangerie » sous la direction de rédaction de Guy Boyer ou encore « Le jardin de Claude Monet à Giverny » de Fabrice Moireau, trois autres ouvrages présentés sur ce même site Internet. Le mieux reste sans doute de se rendre directement au musée de l'Orangerie ou d'aller voir les nymphéas in situ dans le jardin de la Fondation Claude Monet à Giverny.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur les liens suivants :

Jardins des Tuileries et du Carrousel

Jardin de la Fondation Claude Monet



© Conservatoire des Jardins et Paysages / février 2007

 
18 pages - 11.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w