Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Le jardin du Luxembourg, jardin du Sénat Paris

   
Auteur : André Arnold-Peltier & Vassili Karist
Editeur : Pippa
Date de dépôt : 2006

Des terrains ayant appartenu auparavant au duc de Luxembourg ont permis à Marie de Médicis, reine de France, de faire construire à Paris une résidence avec des jardins lui rappelant son Italie d'origine et plus particulièrement Florence. Ce nom de Luxembourg* subsiste à ce jardin, qui est même dénommé « Luco » par les étudiants du Quartier latin. Cet album de photographies présente ce jardin avec son public, ses visiteurs et les employés y travaillant. Chaque chapitre est introduit par un court texte bilingue (français et anglais) présentant le parc, sa composition et sa vie de jardin public. Les grands axes sont rappelés avec les perspectives notamment vers l'observatoire ou le Panthéon. Le paysage est à l’honneur avec les parterres de gazon surmontés de balustrades de pierre, le pavillon Davioud Le long de l’orangerie, près des arbres, ce lieu de promenade attire les touristes et les enfants, comme l’illustrent les photographies. Ce décor est agrémenté d’exceptionnelles statues comme la fontaine Médicis avec des gros plans de ses détails, « Le faune dansant » d’Eugène-Louis Lequesne (1851), « Le Triomphe de Silène » d’Aimé Jules Dalou (entre 1875 et 1878), le « Monument à Delacroix » d’Aimé Jules Dalou (1890), « Marguerite d'Angoulême » de Joseph Stanislas Lescorné (faisant partie de la série de statues dite des « Reines de France et Femmes illustres » ornant les deux terrasses surplombant le bassin) Les saisons sont aussi présentées dans le jardin avec les bulbes printaniers, les cerisiers du Japon en fleurs, une coccinelle, les colorations automnales des feuillages, les bassins gelés où seuls se risquent quelques colverts téméraires. En qualité de jardin public, de nombreuses activités sont révélées au fil des clichés représentant des élèves en apiculture, des peintres, des sportifs (tai-chi-chuan, tennis, joggeurs...), des joueurs d'échecs et de pétanque, des mélomanes devant le kiosque à musique, des enfants amateurs de promenades en poneys. Les jeunes sont en effet dans leur univers avec les aires de jeux, le guignol, le carrousel, les petits voiliers flottant sur le bassin Au fil des pages, la vie du jardin du Luxembourg est illustrée avec ses visiteurs au repos sur les bancs publics et chaises, des oiseaux, les jardiniers au travail, les gardiens devant le Sénat (propriétaire du lieu). Cette vie se prolonge à l’extérieur avec les expositions photographiques sur les grilles du Jardin du Luxembourg, devenues traditionnelles depuis « La Terre vue du ciel par Yann Arthus-Bertrand », présentée par le Sénat en 2000. Enfin, sont regroupés en dernière partie les légendes des photos et le plan du jardin, avec le Palais du Luxembourg, le bassin, le jardin anglais, le jardin français, la porte Saint-Michel et la fontaine Médicis.

* Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur le jardin cité dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Jardin du Luxembourg



© Conservatoire des Jardins et Paysages / février 2007

 
96 pages - 17.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w