Biblio (certains titres référencés peuvent être épuisés en librairie)     
 

Les jardins Albert Kahn

   
Auteur : Gilles Baud-Berthier, Michel Farris, Jeanne Beausoleil & Christian Lemoing
Photographies - Illustrations : Jacques de Givry
Editeur : JDG Publications, collection « L'esprit des lieux »
Date de dépôt : 2004

Albert Kahn (1861-1940), banquier philanthrope au projet humaniste de rapprochement des peuples, était un être fascinant. Il a institué des bourses autour du monde afin de permettre à des étudiants de découvrir d'autres civilisations.
Il a fondé les « Archives de la planète » dans lesquelles une bibliothèque d'images avait pour but de mieux connaître l'activité humaine des différents peuples du monde. De nos jours, ces archives sont des témoignages essentiels de la vie et des traditions de son époque notamment grâce aux autochromes (procédé industriel de photographie directe des couleurs sur plaques de verre) rapportés par des opérateurs missionnés dans une cinquantaine de pays, afin de constituer cette incroyable photothèque.
Son oeuvre la plus emblématique est sans doute les jardins* qu'il a fait réaliser dans sa propriété de Boulogne-Billancourt de 1895 à 1910. Ils composent un véritable microcosme, une promenade de quatre hectares où tous les continents sont représentés. La découverte de ce site, propriété du Conseil général des Hauts-de-Seine, est narrée dans ce livre par différents auteurs dévoilant création et évolution du jardin français, de la roseraie, du jardin fruitier, du jardin anglais, du jardin japonais, des forêts bleue, vosgienne ou dorée, du marais ou du palmarium.

En premier lieu, Michel Farris, l'actuel jardinier en chef depuis 1990, au fil d'une visite guidée dans les différentes parties du jardin, relate son expérience ainsi que son stage de trois mois au Japon après la création du nouveau jardin japonais.
Sa vision de jardinier a depuis radicalement changé. Il raconte également les méthodes de gestion différenciée mises en œuvre dans la prairie afin de protéger la biodiversité florale. Gilbert Baud-Berthier, l'actuel directeur du musée Albert Kahn, quant à lui, aborde les jardins pour la paix rappelant que le banquier prônait la connaissance d'autrui, dissuadant ainsi la volonté de mal envers ce dernier.
Ces idées font de cet utopiste un militant de la paix, heureux de faire visiter ses jardins à d'illustres figures internationales.
Jeanne Beausoleil, conservateur en chef honoraire et directeur du musée jusqu'à avril 2003, retrace le parcours d'Albert Kahn à Boulogne-Billancourt depuis les différentes acquisitions de 1895 à 1924 afin de constituer le quadrilatère où prendraient vie ses jardins. La restauration de la forêt vosgienne à l'issue de la terrible tempête du 26 décembre 1999 est présentée par Christian Lemoing, paysagiste au Conseil général des Hauts-de-Seine, ayant l’honneur de succéder sur ces lieux à Achille Duchêne et Fumiaki Takano. Le regard de Jacques de Givry, enfin, se pose sur des détails présentant les jardins sous un aspect passant parfois inaperçu : pommier taillé en forme sphérique, nashis (poirier japonais), pelisse de mousse, colorations automnales, neige, collier de galets roses, canards, carpes koï... Ce photographe éditeur nous livre encore une fois de magnifiques prises de vue au fil des saisons. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les jardins franciliens notamment dans les Hauts-de-Seine [« Le parc de Sceaux » (1996), « Le parc de la Vallée aux Loups » (1998), « Le parc de l'île Saint-Germain » (2001) et « Le parc André Malraux » (2003)] ou encore à Versailles [« Versailles, l’âme du parc » (1985), « Versailles, féerie des jardins » (1988), « Versailles, le potager du Roi » (1993), « Versailles, les grandes eaux » (2000), « Versailles, le grand parc » (2004) et en cours d'année 2005 sortiront « Les jardins de Versailles », écrits avec Pierre-André Lablaude aux Editions Scala]. Outre le regard contemporain de ces auteurs, le livre permet de se plonger dans l’histoire du site. Des plans et coupes illustrent le propos et des autochromes permettent de retrouver les constructions disparues telles le monument aux femmes fidèles, le temple Shinto, la pagode, la laiterie normande, le torii… Le plan du jardin japonais de Fumiaki Takano (1990) suivi des photos permet de mieux comprendre la thématique de cette création contemporaine dont les lignes conductrices sont « l'axe du début de la vie », « l'axe de la mort » et dans laquelle sont symbolisés le tournant de la vie spirituelle d'Albert Kahn, les « Archives de la planète » ou encore sa faillite. Pour plus de détails sur la vie du banquier boulonnais, quelques dates sont données en fin d’ouvrage.

Plus d’informations

Pour en savoir davantage sur les jardins cités dans cette notice, il suffit d’un simple clic sur le lien suivant :

Jardins et collections du musée Albert Kahn



© Conservatoire des Jardins et Paysages / juin 2005

 
180 pages - 29.00 €
     
   
   
   
 
   
 
w